Aides à la rénovation

Pour tous types de projets, des solutions de financement avantageuses existent.

Des aides publiques pour améliorer la performance énergétique de votre logement

Découvrez EstimoAides : le simulateur qui vous permet de calculer vos aides finanières pour votre projet de rénovation énergétique.

1. Le crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE, ex CIDD)

Le Crédit d'Impôt pour la Transition énergétique (CITE) vous permet de déduire de votre impôt sur le revenu une partie des dépenses réalisées pour certains travaux d'amélioration énergétique de votre habitation principale.

Vos dépenses sont ainsi soumises à un taux unique de 30% sans condition de revenus. Si le montant du crédit d'impôt est supérieur à votre impôt, la différence vous est même remboursée.
 
Profitez du CITE jusqu'au 31 décembre 2017 !
 
L'installateur qui réalise les travaux doit être Reconnu Garant de l'Environnement (RGE) et fournir les materiaux ou équipements installés.
 
Les solutions Evolution,Harmonie, Élégance,Solaire et Rénovation préconisées par GRDF bénéficient du crédit d’impôt.
 
Plus d’informations sur le CITE sur le site des Ecocitoyens de l’Ademe.

 

4. Les aides des entreprises de fourniture d'énergie

Certaines entreprises proposent des primes, prêts bonifiés ou encore des diagnostics gratuits pour vous encourager à améliorer la performance énergétique de votre habitat. En contrepartie, les entreprises récupèrent des certificats d’économies d’énergie, CEE, attestant de leur contribution. 

Le dispositif, lancé en 2005, concerne notamment les fournisseurs d’énergie qui ont l’obligation d’inciter leurs clients à réaliser des économies d’énergie. 
 
Pour plus d’informations  sur les aides des entreprises de fourniture d’énergie, rendez-vous sur le site des Ecocitoyens de l’Ademe.

2. Les aides de l’ANAH : entre 35 et 50 % du montant des travaux

L’ANAH, Agence Nationale de l’Habitat , accorde des aides aux propriétaires qui souhaitent entreprendre des travaux de rénovation énergétique dans leur logement achevé depuis plus de 15 ans. Celles-ci peuvent couvrir entre 35 et 50 % du montant des travaux et se cumuler avec d’autres aides publiques.

L’aide financière complémentaire de l’ANAH, « Habiter Mieux », d’un montant de 1 600 ou 2 000€, peut également vous être attribuée selon votre niveau de ressources et si les travaux de rénovation énergétiques réalisés génèrent un gain de performance énergétique d’au moins 25%. 

Consultez les conditions nécessaires pour bénéficier de ces aides sur le site de l’ANAH.
 

3. Les subventions locales et l’exonération de la taxe foncière

De nombreuses régions, départements ou communes attribuent des aides pour financer vos travaux de rénovation énergétique. Découvrez les aides auxquelles vous pouvez prétendre auprès de votre ADIL, Agence Départementale d’Information sur le Logement.
 

5. La TVA à taux réduit (5,5%)

Depuis le 1er janvier 2014, certains travaux de rénovation énergétique peuvent bénéficier d’une TVA à taux réduit directement appliquée par l’installateur qui vend le matériel et en assure la pose.

CONDITIONS D'APPLICATION DE LA TVA À 5,5 %
  • Votre logement, résidence principale ou secondaire, doit avoir plus de 2 ans.
     
  • Les travaux éligibles au Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique sont concernés par cette réduction.

Bon à savoir : Les autres travaux de rénovation bénéficient, quant à eux, d’une TVA à 10%.

Toutes les conditions sont disponibles sur le site des Ecocitoyens de l’Ademe.

Des prêts dédiés à l’amélioration de la performance énergétique de votre logement…

1. L’éco-prêt à taux zéro proposé par le gouvernement

L’éco-prêt à taux zéro proposé par le gouvernement vous permet de financer vos travaux de rénovation énergétique sans avoir à avancer de l’argent ou payer des intérêts. L’éco-prêt à taux zéro est accordé sous certaines conditions.
Votre projet doit soit : 

  • permettre une amélioration globale de la performance énergétique de votre logement (financement jusqu'à 30 000€)
     
  • comprendre un bouquet de travaux* (financement jusqu'à 30 000€).
Les solutions Rénovation et Solaire de GRDF font partie des bouquets de travaux éligibles.
 
L’éco-prêt à taux zéro est soumis à conditions, consultables sur le site du Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie
 
Bon à savoir : L’éco-prêt à taux zéro est accordé jusqu’au 31 décembre 2017 et depuis le 1er mars 2016 il est possible de cumuler l'Eco-PTZ et le CITE sans condition de ressources.
 
* Un bouquet de travaux consiste à réaliser au moins 2 installations parmi une liste donnée.

 

2. Les prêts liés au livret développement durable

Vous disposez d’un livret développement durable et votre projet remplit toutes les conditions pour profiter du crédit d’impôt développement durable ? Sachez que votre banque doit vous proposer un prêt spécifique (notamment si votre logement est achevé depuis plus de 2 ans et occupé en tant que résidence principale ou mis en location).

Renseignez-vous sur les conditions du prêt auprès de votre banque. 

Téléchargez la fiche à faire remplir par le professionnel retenu pour réaliser vos travaux et transmettez-la à votre banque. 

3. Les prêts à taux bonifiés des banques spécialisées

Pour vous accompagner dans votre projet de rénovation énergétique, des banques spécialisées vous proposent des prêts à taux avantageux, aussi appelés prêts à taux bonifiés, dont les fonds sont directement adressés au professionnel en charge de vos travaux. Pas besoin d’avancer d’argent. 
Renseignez-vous sur ces prêts auprès de votre installateur ou de votre banque. 

... et des prêts plus couramment dédiés à l'habitat

1. Le prêt d'épargne logement

Le prêt d’épargne logement s’adresse aux particuliers détenteurs d’un plan épargne logement (PEL) arrivé à échéance. Ce dernier peut être utilisé pour le financement de  vos travaux de rénovation énergétique.

3. Le prêt d’accession sociale (PAS)

Le prêt d’accession sociale a été mis en place pour permettre l’accession à la propriété aux ménages les plus modestes. Il peut être utilisé pour financer des travaux d’amélioration du logement ou d’économies  d’énergie. Son obtention est soumise  à certaines conditions, notamment liées aux ressources, à la région et au nombre de personnes vivant dans le foyer. 

Plus d’information sur le prêt d’accession sociale sur le site Service-Public.fr.

2. Le prêt à l’amélioration de l’habitat

Le prêt de l’amélioration de l’habitat est accordé par la CAF, la Caisse d’Allocations Familiales, aux allocataires, sous certaines conditions. Il est dédié à la réalisation de travaux d’amélioration de l’habitat.

4. Les prêts des collectivités territoriales, des caisses de retraites…

Certaines régions, départements et communes accordent des aides notamment pour les personnes qui souhaitent installer des énergies renouvelables pour améliorer la performance énergétique de leur logement. 

Pour connaitre les aides disponibles, consultez le site des Ecocitoyens de l’Ademe.  
Aides financières pour une installation au gaz naturel

Témoignage vidéo

Quelles sont les aides pour une installation au gaz naturel ?

Vous avez un petit ou un grand projet de rénovation, ou l’intention d’investir dans des équipements moins énergivores, les aides sont faites pour vous. Pour s’en rendre compte, petit détour en Vendée, où une famille a profité des aides à la rénovation.

POUR FAIRE AVANCER VOTRE PROJET