Quelles sont les étapes de l’entretien de chaudière ?

En France, l’entretien de la chaudière dans un logement doit être fait tous les ans et cela est obligatoire que ce soit pour les propriétaires ou les locataires. Le but premier de l’entretien régulier de la chaudière est d’optimiser son fonctionnement pour garantir le meilleur rendement possible et le plus faible niveau d’émissions de monoxyde de carbone.

L’entretien de chaudière expliqué en 5 étapes

L’entretien de la chaudière se fait en plusieurs étapes :

  • Nettoyage de la chaudière
  • Contrôle de l’état de la chaudière
  • Optimisation des réglages de la chaudière
  • Renforcement de la sécurité de l’appareil
  • Remise de l’attestation d’entretien de la chaudière

Etape 1 : Nettoyage de la chaudière

Le but du nettoyage de la chaudière est d’accroître le rendement et d’éviter la production de monoxyde carbone. Les différents éléments de la chaudière sont nettoyés durant cette première étape :

  • Le corps de chauffe ;
  • Le brûleur ;
  • La veilleuse ;
  • L’extracteur ;

Etape 2 : Vérification de l’état de la chaudière

Le contrôle de l’état de la chaudière permet de s’assurer du bon état de fonctionnement de l’appareil. Plusieurs éléments sont vérifiés :

  • Le circulateur ;
  • La pompe ;
  • Les dispositifs de sécurité (température maximum, valeur de résistance) ;
  • Le conduit de raccordement.

Etape 4 : Contrôle de la sécurité de l’appareil

  • L’objectif de cette étape est de contrôler l’absence d’ émissions de monoxyde de carbone à l’intérieur du logement. Le technicien mesure la teneur en monoxyde de carbone dans l’air ambiant et à proximité de l’appareil lorsque ce dernier est en fonctionnement ;
Chaudière schéma entretien - Projet Gaz

Etape 3 : Optimisation des réglages

L’étape d’optimisation des réglages est indispensable pour optimiser la consommation et améliorer la sécurité. Par exemple, un sur-débit de gaz important peut produire du monoxyde carbone. Cette étape n’est donc pas à négliger.

Différents éléments sont réglés :

  • Les organes de régulation internes et externes (thermostat d’ambiance, sonde de température…) ;
  • La pression et le débit de gaz.

Etape 5 : Remise de l’attestation d’entretien de chaudière

  • Cette attestation est un document remis par un professionnel dans un délais de 15 jours après la visite d’entretien de la chaudière. L’attestation d’entretien de chaudière est à conserver pendant au moins 2 ans pour pouvoir être fournie au bailleur ou à l’assurance en cas de sinistre. L’attestation indique les points qui ont été contrôlés et corrigés par le professionnel.

Pourquoi faire entretenir votre chaudière gaz ?

L’entretien régulier de la chaudière à gaz répond à 3 objectifs principaux : la maîtrise de la consommation, la durée de vie du matériel et la sécurité.
  • Consommation maîtrisée : une chaudière bien entretenue permet de réduire la consommation d’énergie. En moyenne, il est possible de faire 8 à 12% d’économies par rapport à une chaudière non entretenue (Source : ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie)…)
     
  • Durée de vie prolongée : grâce à l’entretien de la chaudière, son état est vérifié et les anomalies potentielles sont détectées. Un bon entretien de chaudière rallonge la durée de vie de l’appareil et permet de réduire le risque de panne.
     
  • Sécurité garantie : l’entretien permet de contrôler le bon fonctionnement des sécurités de la chaudière et le niveau des émissions de monoxyde de carbone pour le maintenir au plus bas.

Quelles sont les conséquences potentielles d’une chaudière non entretenue ?

Sécurité, consommation, sanctions… une chaudière mal entretenue peut induire divers types de conséquences :

  • Le développement d’anomalies de fonctionnement potentielles ;
  • La panne ;
  • Le risque d’augmentation des émissions de monoxyde de carbone dans les fumées, voire dans le logement ;
  • La réduction de la durée de vie de l’appareil ;
  • L’augmentation de la consommation de gaz de la chaudière ;
  • La possibilité pour le bailleur de retenir le montant de l’entretien de la chaudière sur le dépôt de garantie du locataire ;