La ventilation de votre maison

Votre installation gaz au quotidien | Publié le 15.05.2019

Pour un air intérieur plus sain, votre logement doit être aéré et bénéficier d'un système de ventilation efficace, qu'il soit naturel ou mécanique. Les règles à suivre, en particulier dans un logement disposant d’appareils fonctionnant au gaz.

Ventiler sa maison pour un air plus sain

Ventiler sa maison pour un air ambiant de qualité

L'aération, qu'elle soit naturelle ou mécanique, vise à satisfaire les besoins d'hygiène, de sécurité et de préservation des locaux. Elle permet d'apporter de l'air neuf, d'évacuer l'air vicié et les polluants ou encore de lutter contre l'humidité excessive.
Cette aération peut être assurée par les fenêtres, les défauts d'étanchéité ou des conduits de ventilation naturelle.
Pour mieux contrôler les débits d'air et limiter les pertes de chaleur en hiver, l'installation d'une ventilation mécanique contrôlée (VMC) représente une solution efficace.

Quel est le principe de la VMC ?

La ventilation mécanique contrôlée (VMC) est une ventilation générale et permanente par « balayage » entre des entrées d'air situées dans les pièces principales et des bouches d'extraction situées dans les pièces de service (cuisine, salle de bains, WC). Sous les portes, un espace, nommé détalonnage, doit toujours rester libre afin de favoriser la circulation de l'air entre les pièces.
 

La ventilation et les installations gaz

Les pièces où fonctionnent des appareils gaz doivent être aménagés et ventilés en respectant des règles appropriées (Arrêté du 02 août 1977 modifié – Titre IV et à partir du 1er janvier 2020 arrêté du 23 février 2018 et guides associés).

Selon la réglementation en vigueur :

  • Les appareils étanches (avec un circuit de combustion isolé de l'air du local où ils se situent), tels que les chaudières à ventouse, peuvent être installés dans n'importe quel local indépendamment de son volume et de sa ventilation.
  • Les appareils non étanches (avec un circuit de combustion communiquant avec l'air du local), comme les chaudières raccordées sur conduit de fumée ou les tables de cuisson, nécessitent une ventilation adaptée en fonction du type d'appareil à gaz utilisé et des ventilations éventuellement existantes dans le logement. 

Des aérations pour évacuer les gaz brûlés

Evacuation des gaz brûlés par les grilles d'aérationPour brûler dans des conditions correctes, le gaz naturel a besoin d’air neuf en permanence. Ce sont les grilles et les bouches d’aération, souvent situées au bas de vos murs ou sur vos fenêtres, qui assurent cette entrée d’air indispensable au bon fonctionnement de vos appareils. Souvent, comme dans votre cuisine par exemple, des bouches d’aération sont aussi placées en hauteur. Elles servent à entraîner vers l’extérieur les gaz brûlés.

Par conséquent, ces grilles et bouches d’aération doivent être nettoyées régulièrement et il ne faut surtout pas les boucher !
S’il n’y a pas d’entrée d’air dans la pièce où les appareils sont installés, l’aération doit se situer dans d’autres pièces (chambre, séjour). Veillez par conséquent à ce que l’air circule sous les portes, entre les pièces.

Le conduit de cheminée de la chaudière

Conduit de cheminée chaudière gazLes appareils de chauffage et d’eau chaude produisent plus de gaz brûlés qu’une cuisinière. C’est pourquoi ces appareils sont généralement raccordés à un conduit de cheminée qui rejette les gaz brûlés à l’extérieur.
Un tuyau relie votre chaudière au conduit de cheminée. Composé de différents éléments solidement emboîtés, ce tuyau est prévu pour durer… mais il n’est pas inusable pour autant. Alors, au moindre signe de vieillissement, GRDF vous conseille de le faire vérifier. Son installation et tous travaux sur ce tuyau doivent obligatoirement être réalisés par un professionnel.

 

Une vérification annuelle des conduits d’évacuation indispensable


Avec le temps, votre conduit de cheminée risque de s’obstruer. Privés d’évacuation, les gaz brûlés refoulent alors à l’intérieur de votre logement. La vérification annuelle des conduits permet de prévenir ce risque. 
L’entreprise qui la réalise vous remettra, à votre demande, un certificat de ramonage, document que la plupart des sociétés d’assurance réclament en cas de sinistre.

 

IMPORTANT
En cas de remplacement de fenêtres ou de travaux d'isolation, vous devez recréer une ventilation adaptée. Renseignez-vous auprès d'un professionnel du gaz.
Une hotte à raccordement extérieur peut perturber gravement le fonctionnement d’un appareil raccordé (chaudière, chauffe-eau). Préférez une hotte à recyclage d’air ou consultez un professionnel.
Une insuffisance d’air ou une mauvaise évacuation des gaz brûlés entraînent la formation d’un gaz inodore et toxique : le monoxyde de carbone. Il peut être dangereux, même à faible dose, et provoquer des maux de tête, des vertiges, voire des pertes de connaissance. 
 

À noter

En résumé : 2 règles simples à suivre pour la bonne ventilation de votre logement
Première règle : même s’il fait froid dehors, maintenir les aérations dégagées et propres.
Deuxième règle : faire vérifier, au moins une fois par an, son conduit de cheminée.

Sur le même thème

Recherche

Taper les termes de votre recherche ou votre code postal pour trouver des événements près de chez vous :