Les différents types de chaudières gaz

Votre installation gaz au quotidien | Publié le 01.07.2020

Standard, basse température ou à condensation, la chaudière gaz consomme plus ou moins d’énergie, selon sa technologie, pour assurer le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire de votre logement. Toutes les chaudières gaz reposent sur le même principe de fonctionnement : la combustion du gaz pour chauffer l’eau. Mais comment différencier les chaudières gaz ? Vous trouverez la réponse dans notre infographie.

Comparaison des modèles de chaudières

Quelle est la différence entre une chaudière standard et une chaudière gaz à condensation ?

Dans une chaudière standard (ou traditionnelle), le circuit d’eau du chauffage central est réchauffé uniquement grâce à la combustion du gaz.

Dans le cas d’une chaudière basse température, les produits de combustion sont à une température plus basse. Une chaudière basse température consomme ainsi moins de gaz qu’une chaudière standard et a un rendement légèrement meilleur.

La chaudière à condensation, quant à elle, récupère la chaleur contenue dans la vapeur d’eau issue de la combustion du gaz. L'installation d'une chaudière gaz à condensation permet de réduire la consommation de gaz grâce à un meilleur rendement saisonnier.

 

Les différents modèles de chaudières gaz à condensation

Les chaudières gaz à condensation peuvent se présenter sous deux types :

Les chaudières murales : compactes, elles permettent de libérer de l’espace au sol.

Les chaudières au sol : elles sont recommandées pour les logements dotés d’un sous-sol ou d’un garage et où les besoins en eau chaude sont importants.

Selon les modèles, elles peuvent assurer la production de :

  • Chauffage seul (chaudière simple service),
  • Chauffage et d’eau chaude (chaudière double service).

Pour la combustion, une chaudière prélève de l’air soit :

  • A l’intérieur du logement (chaudière de type B)
  • A l’extérieur du logement (chaudière de type C)

Chaudière à condensation et réglementation

Afin de supprimer petit à petit du marché les appareils trop gourmands en énergie et dont les émissions polluantes sont élevées, la directive européenne ErP, en vigueur depuis le 26 septembre 2018, fixe des limites.

Le taux d’émissions d’oxydes d’azote gazeux (NOx) reconnues nocives pour la santé des chaudières gaz doit être inférieur à 56mg/kWh. On parle alors de chaudière bas Nox.

Les chaudières gaz doivent également avoir un rendement saisonnier supérieur à 86%. Les chaudières à condensation respectent ainsi ces exigences, mais ce n’est pas le cas des chaudières basse température et des chaudières standards. Ces chaudières peuvent néanmoins être installées dans les conditions décrites par « l’exception B1 » (en conduit collectif, ou en conduit individuel de longueur supérieure à 10m).

La chaudière gaz à condensation : une chaudière de référence qui a de l’avenir

Il existe une grande diversité de fabricants et de modèles de chaudières gaz. Les nombreuses évolutions et nouvelles fonctionnalités font de la chaudière à condensation la référence pour aujourd’hui et pour demain.

Découvrez la chaudière connectée

Tous les types d’émetteurs de chaleur sont compatibles avec la plupart des modèles de chaudières gaz à condensation : les radiateurs avec robinet thermostatique, les planchers chauffants, les plinthes chauffantes, le vecteur air ou encore les ventilo-convecteurs.

Quelle est la solution gaz la plus adaptée à votre projet ?

Chaudière à condensation, radiateurs, thermostat, vous ne savez pas quels équipements choisir pour votre chauffage et votre eau chaude ? Rendez-vous sur nos configurateurs pour découvrir quelle solution est la plus adaptée à votre situation.

Sur le même thème

Recherche

Taper les termes de votre recherche ou votre code postal pour trouver des événements près de chez vous :